Courge musquée de Provence

Encore une courge qui gagne à être connue ! Ce gros fruit côtelé vous sera proposé dans les paniers en quartiers car le fruit entier pèse une dizaine de kilos. La chair se conserve bien même sous cette forme découpée.

Contrairement au patidou et au potimarron, la peau de la courge musquée de Provence ne se mange pas mais laissez-la pour la cuisson afin de conserver la chair intacte, elle se détachera facilement ensuite.

Allez, une fois n’est pas coutume, une bonne recette de soupe toute simple !

Légume bio

Vous aimez ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Voter adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *